Les albums Le trio Les dates Les références Presse & Radio Les vidéos L'espace Pro La galerie Les liens L'accueil
 

Le nouvel album "Chrome" est disponible au téléchargement sur l'ensemble des plateformes numériques actuelles.

Si vous souhaitez commander le CD avec son digipack de l'album "Chrome",
vous pouvez télécharger le formulaire ci-contre au format PDF.

 

Ecoutez ici des extraits du dernier album, CHROME !

Franck Bedez à la contrebasse et Matthieu Zirn à la batterie

Le Trio a remporté le Prix "Radio France" au concours international
"Jazz à Juan Révélations" 2011.

C’est à la notion de territoire que semble dédié le dernier opus concocté par Grégory Ott : territoires géographiques, à travers des titres où s’étirent des paysages très cinéma- tographiques (Longue distance, Quelque part, mais aussi le sublime et entêtant Dublin Days), territoires de l’âme et des humeurs vagabondes (Seele, Downtown Mood), terri- toires de l’intime, où se mêlent les promesses évaporées de rendez-vous manqués (Too Late for a Date), la tentation émerveillée d’un amour infini (Auprès d’elle) ou le regard un peu nostalgique sur l’enfance, ses hésitations, ses petits bonheurs enfouis sous le roulis du quotidien (Tes trois petits pas). De tous ces voyages en terres inconnues, le trio, dont la section rythmique épouse toujours à la perfection les méandres stylistiques du pianiste, a conservé l’essentiel : les couleurs, une palette de sensations qui ne se limite ni au blanc brillant et inoxydable de Chrome, titre de l’album, ni au polychrome Polyptyque, ni au violet profond du très beau Le vent en pourpre. À la fois aérien et organique, dans le tumulte ou l’apaisement, la joie de l’instant ou la mélancolie, ce jazz expressionniste mâtiné de ritournelles pop et d’empreintes classiques ne perd jamais la mélodie en chemin et nous guide, en toute liberté, sur celui d’une émotion partagée.

Isabelle FREYBURGER

"Ojeada" également disponible via Amazon ici !

" Ce disque est une invitation au voyage, mêlant indistinctement pour l'auditeur des images aux sons, un sens permanent du mouvement, une course raffinée, tempo moderato... " (Pierre Massé - Magazine Pianiste - Novembre 2010)

Un goût d’enfance, d’herbe fraîche sous les pieds nus, de ritournelles logées dans les replis de la mémoire se dégagent de ces compositions estampillées jazz, mais qui puisent aussi bien dans la pop, le classique ou le rock.

Ojeada (« coup d’œil » en espagnol), dernier opus du Grégory Ott Trio, est tout entier placé sous le signe du clin d’œil : clin d’œil au temps qui passe, à la fois si solennel et si futile, clin d’œil aux grands standards de jazz que l’on se plaît à revisiter, clins d’œil aux sources d’inspirations diverses, affectives ou musicales, qui émaillent le parcours d’un pianiste au toucher délicat. Basé sur l’instrumentarium habituel piano - basse – batterie, le trio nous prend d’emblée par la main, affichant un jazz intimiste dès la splendide ouverture, Light Motif, succession d’accords empreints d’une douce mélancolie.

N’abandonnant jamais la ligne mélodique, le voyage se poursuit entre fougue et suavité, nostalgie et allégresse, un jeu de cache-cache ludique, virevoltant, intrépide (Hide and Seek) faisant place à une poésie sonore pleine de sensualité et de fêlures secrètes (le magnifique À la dérobée). Il y a de l’espoir mêlé au tourment, de l’euphorie adossée à la tendresse, de l’aérien qui se reflète dans l’humus.

Il y a des élans de valse jazz manouche et un écho de berceuse, de la musardise pop et des courses plus impétueuses. Il y a surtout un jazz en mouvement, tout à la fois inventif et organique, qui ouvre le cœur et s’insinue durablement dans la mémoire.

Isabelle FREYBURGER

---------------------------------

Enregistré à Downtown Studios du 5 au 8 octobre 2009. Mixé et masterisé au Studio Christal par Antony Bedez. Produit par Grégory Ott.

Sur certaines plages de ce nouvel album, le pianiste Grégory Ott et ses fidèles complices, Franck Bedez à la contrebasse et Matthieu Zirn à la batterie, se sont entourés de prestigieux invités : Jim Grandcamp (guitare), Franck Wolf (saxophone) et Greg Zlap (harmonica).

Ce premier opus intitulé "Frontières" (enregistré en concert), comporte en grande majorité les compositions du pianiste.
"Frontières", mot symbole, ambivalent, dont Grégory Ott essaye de redéfinir les contours... Musicien strasbourgeois, donc entre deux cultures, cette notion de fracture n'est pas réellement tangible (un papa allemand, une maman française).
C'est là, le premier aspect. L'autre aspect touche à une dimension purement musicale:
se promener sur les frontières de toutes les musiques, c'est la perspective de se nourrir de tous les styles et donc de ne jamais s'enfermer dans un genre. C'est là, la notion clef...L’univers musical du trio oscille entre climats intimistes, éthérés et accents résolument latin jazz, voire pop. Ces latitudes offrent aux 3 complices un terrain de jeu propice aussi bien à l’introspection qu’à l’énergie. Ruptures rythmiques, harmoniques sont des composantes essentielles, mais on ne s’éloigne pourtant jamais de ce qui fait la "substantifique moelle" de ce trio : les mélodies.
Elles traversent telles un véritable fil rouge les différents "tableaux" qui caractérisent la musique du trio. Contrastes et couleurs ne sont pas que le seul privilège du piano :
basse et batterie contribuent aussi à brouiller les pistes. On l'aura compris, les frontières sont faites pour être traversées, transgressées...

 

Franck Bedez à la basse et Matthieu Zirn à la batterie

Enregistré live à Schirmeck le 4 juin 2004
Mixé et masterisé au Studio Christal par Antony Bedez
Produit par Christian Bedez